Pyper sexualite et addiction a la pornographie et la masturbation


Annonces

Lire - Ecouter


Copyright©2010- 2017

Souffrez-vous d'hypersexualité?

 

La sexualité est un besoin essentiel de tout être humain. Toutefois, elle peut devenir déviante chez certains individus:

- Idées obsédantes et masturbation compulsive à l'aide de fantasmes, de films, de revue, de lignes  téléphoni-   ques ou de sites Internet pornographiques, ou parfois même en utilisant certains objets non sexuels,
  comme  des sous-vêtements.
- Relations sexuelles anonymes avec de multiples partenaires
- Aventures en série, même si la personne est déjà engagée dans une relation stable.
- Fréquentation assidue de bar de danseuses nues, de studios de massages érotiques ou de librairies
  pour adultes
- Exhibitionnisme
- Voyeurisme
- Frotteurisme, c'est-à-dire propension à toucher la poitrine ou les organes génitaux d'une autre personne
  de manière à ce que la chose paraisse accidentelle, dans une foule par exemple

Quoique l'utilisation de jouets sexuels, le visionnement de films érotiques, voire l'échangisme et le sadomasochisme puissent parfois faire partie d'une sexualité dite "normale", on parle de dépendance lorsque ces comportements sont dictés par des besoins irrépressibles, qu'ils sont répétitifs et qu'ils interfèrent avec les activités quotidiennes et les relations interpersonnelles de la personne qui en souffre.

Contrairement aux hommes et aux femmes qui trouvent dans leurs multiples conquêtes un certain épanouissement, les victimes de dépendance sexuelle ont un rapport douloureux avec leur sexualité et se sentent engagées dans un engrenage dont elles ne peuvent plus sortir.


Conséquences parfois dramatiques

La plupart des personnes qui souffrent d'hypersexualité ressentent de la honte et de la culpabilité devant
leur impuissance à contrôler leur comportement même s'ils en connaissent les conséquences. Et elles sont nombreuses: négligence du partenaire, divorce, accumulation de dettes (prostitués, pornographie, lignes téléphoniques, etc.), contraction de maladies transmises sexuellement, perte d'emploi, risque élevé de s'engager dans d'autres comportements néfastes, comme l'abus de drogue ou d'alcool, dépression, suicide.


La dépendance à la pornographie

De nos jours, beaucoup de personnes, hommes ou femmes, deviennent "porno-dépendantes", en grande partie à cause de leur utilisation quotidienne d'Internet. Elles ne peuvent donc plus se passer de tout ce qui provoque le plaisir sexuel, et surfent parfois durant des heures sur des sites pornos, dans le but d'avoir une brutale jouissance à tout prix, un orgasme mental rapide, telle une drogue dont on a besoin à heure fixe.

La dépendance à la pornographie est un trouble à caractère psychologique entraînant un besoin plus ou
moins important d'assister à des scènes pornographiques afin de calmer ses pulsions sexuelles.
La dépendance sexuelle est pour certaines personnes une manière de soigner leurs sentiments et/ou de faire face aux tensions, de telle sorte que leurs comportements sexuels deviennent le principal mécanisme de défense face au stress. En général, la personne concernée ne peut pas supporter d'être privée de relations sexuelles pendant tous le temps où elle est seule. Une personne dépendante sexuelle passe beaucoup de temps
à la recherche de l'assouvissement de ses fantasmes ou de ses comportements sexuels.
Elle peut encore être sous l'emprise de pratiques sexuelles particulières.

Plus rien n'a d'importance à ses yeux mis à part ce besoin irrépressible et compulsif de visionner toujours et encore des images pornographiques à n'importe quel prix. En effet, le piège du porno, c'est l'isolement et l'enfermement dans des schémas réducteurs et violents. Peu à peu, le dépendant n'a plus envie de rien.

Il n'a plus de goûts pour ses loisirs, son travail. Au fil du temps, le sujet se dégoûte et la culpabilité s'installe.
Avant tout, il convient de ne pas généraliser et de ne pas être alarmiste. Chaque fois qu'un partenaire du couple souhaite utiliser de la pornographie, il ne s'agit pas nécessairement de dépendance et de compulsion sexuelle. La consommation de pornographie et de magazines érotiques peut ne pas être problématique.
C'est surtout à travers une consommation excessive que des distorsions de la réalité se produisent et que
le couple risque d'en souffrir.


Comment aider votre partenaire ou conjoint

Vous avez peut-être découvert le problème de votre conjoint/compagnon, par vous-même, vous auriez sans doute souhaité qu'il vous en parle lui-même, vous allez naturellement être effondrée en apprenant que votre mari s'adonne à la pornographie, vous allez avoir l'impression d'avoir été trahie et cela va détruire la confiance que vous aviez en lui. Que votre mari ait été impliqué dans la pornographie physiquement avec quelqu'un ou émotionnellement et mentalement, la violation est ressentie de la même manière.
Votre réaction peut varier de l'incrédulité au dégoût et à la peur. Vous vous demandez comment il a pu vous "faire cela". Vous n'avez peut-être plus envie d'avoir de relations sexuelles avec lui et vous envisagez peut-être le quitter.

Acceptez le problème et parlez-en ! Le problème de votre conjoint/mari indirectement, est devenu le vôtre, surtout ne le niez pas, Il faut apprendre à en parler avec lui, sans le juger, posez les questions nécessaires à votre compréhension, évitez celles qui ne serviront qu'à ruminer votre rancœur, mais si c'est à vous que votre compagnon a choisi de se livrer, faites lui comprendre qu'il peut avoir confiance en vous, ne le culpabilisez pas, soyez honnête avec vos souffrances, exprimez franchement vos déceptions, mais prenez conscience qu'attaquer avec des condamnations et des paroles blessantes ne peut qu"envenimer la situation, votre mari se sent probablement terriblement coupable, et ce dont il a besoin maintenant, c'est de savoir que vous êtes toujours à ses côtés.


Les femmes peuvent-elles aussi être dépendantes sexuelles?

Le nombre de femmes désirant se libérer d'une dépendance sexuelle ne cesse d'augmenter. Les comportements sont les mêmes que pour les hommes: masturbation, pornographie, activité sur Internet, rencontres et relations amoureuses anonymes.
Les femmes ou les hommes hypersexuels tentent de réprimer un comportement incontrôlable, et ce, sans succès, car leur besoin est plus fort que toute condamnation morale qui pourrait venir d'eux-mêmes ou de leur entourage. De plus, si leur comportement compulsif atteint son but, c'est-à-dire qu'il entraîne une baisse d'anxiété, il n'en demeure pas moins qu'il ne peut leur apporter une véritable satisfaction.
Test: êtes-vous "porno-dépendant"?

1. Vous achetez régulièrement des revues, des livres, ou tout autre support à caractère pornographique
(avec photos, films, histoires érotiques, gadgets, sous forme de DVD, cassettes VHS, téléchargement payant sur Internet)
2. Vous visionnez fréquemment des vidéos porno chez vous, au travail ou dans des sex-shops
3. Vous êtes inscrit(e) sur un forum ou un chat à caractère sexuel, sur Internet (ou sur minitel), sous une fausse identité ou un pseudo, et vous discutez pendant des heures avec des personnes qui cherchent comme vous à se satisfaire sexuellement : flirts, scénarios sexuels, et bien davantage si affinités
4. Quand vous sentez l'excitation venir, vous avez du mal à résister et vous êtes comme hypnotisé par votre besoin compulsif de sexualité
5. Lorsque vous résistez à l'appel du manque, vous devenez nerveux ou irascible envers votre entourage.
Cela devient dramatique
6. Juste avant de satisfaire à ce désir, vous devenez fébrile et très excité (e). "C'est plus fort que moi..."
Vous êtes prêt à tout pour obéir à votre manque : vous en venez à mentir sur les raisons de votre comportement brutal
7. Vous passez des heures à surfer sur Internet sur des sites pornos. Le temps ne compte plus, ni le sommeil. Vous videz votre compte en banque, comme vos factures de téléphone et d'Internet le prouvent
8. Plus le temps passe, plus vous sombrez dans le sordide et l'avilissant. C'est l'escalade: il vous en faut toujours plus
9. Après avoir obtenu satisfaction, vous éprouvez de la lassitude, tout à coup vous atterrissez et
vous vous rendez compte de ce que vous venez de faire: les regrets s'installent
10. Parfois, vous éprouvez une forte culpabilité et de la honte
11. Vous écourtez vos soirées entre amis pour rentrer chez vous plus rapidement et satisfaire à vos désirs
12. Vous vous levez quelquefois en pleine nuit ou au petit matin pour surfer
13. Votre entourage n'est pas au courant, vous n'osez pas en parler
14. Si vous êtes en couple, votre conjoint souffre de votre manque de communication, de votre caractère sombre ou irritable
15. Votre conjoint ne vous attire plus sexuellement mais vous faites souvent semblant que "ça marche"
16. Si vous êtes célibataire, cela fait longtemps que vous l'êtes ou vous avez du mal à débuter une relation affective
17. La porno-dépendance fait que vous vous masturbez plusieurs fois par jour ou par semaine, parfois avec
des supports ou divers gadgets qui vous aident à mieux parvenir à une jouissance extrême
18. Vous avez plusieurs fois décidé de vous arrêter mais en vain, vous ne tenez que quelques jours ou quelques heures. Vous jetez votre matériel mais vous vous le procurez à nouveau ensuite
19. Vous vous êtes déjà promis et juré de cesser ces pratiques, mais vous avez bien vite trahi vos promesses,
à votre grande surprise
20. Vous ne savez plus comment vous y prendre pour changer ces habitudes compulsives: le désespoir s'installe, vous ne vous reconnaissez plus
21. Vous faites des rêves érotiques et avez des insomnies
22. Vous avez une "webcam" et vous vous reliez quelquefois sexuellement avec un autre partenaire,
en direct, jusqu'à l'orgasme en commun
23. Vous faites de même grâce à votre téléphone, ou à une ligne "rose"...
24. Voici que vous êtes maintenant poursuivi et hanté par le désir de pouvoir enfin réaliser tous ces fantasmes en réel, avec un (ou plusieurs) partenaire(s) "en chair et en os"
25. Parfois, vous chutez dans ce sens. Mais aussi, vous développez le voyeurisme, l'exhibitionnisme,
le fétichisme
26. Vous avez peur car vous vous sentez vraiment prisonnier, et comme il vous en faut toujours plus
vous imaginez le pire : et en effet vous voyez que des perversions se développent en vous, avec le temps
27. Vous ressentez un état dépressif, vous devenez de plus en plus triste, la vie n'a plus de sens.
Si vous répondez "oui" à plusieurs des questions qui suivent, vous êtes très vraisemblablement menacé.
Vous pouvez agir contre la cyberdépendance, contre l'addiction au sexe ou à la pornographie.
Ne continuez pas à ignorer votre problème, cherchez de l'aide.
Il peut être utile d'identifier les événements du passé qui vous ont marqués et de savoir comment ceux-ci
ont pu causer certains troubles. La reconnaissance d'un événement troublant peut permettre une ouverture quant à la possibilité de changer l'interprétation première de l'événement, ce qui peut se faire en thérapie,
qui consiste à en identifier les causes et qui pourra vous orienter vers les ressources disponibles pour vaincre votre dépendance.

Si vous le désirez, vous pouvez parler de votre problème de dépendance, au téléphone ou sur chat room,
en toute confidentialité, je vous répondrai dans les meilleurs délais.

Pour prendre rendez-vous afin de comprendre ce que vous vivez, cliquez ici

Bibliographie

Obsession. Une femme, une famille, un combat
L. Hall - Ed. Ministères Multilingues

La pornographie ou l'épuisement du désir [Broché]
Michela Marzano

Malaise dans la sexualité : Le piège de la pornographie [Broché]
Michela Marzano